Web sémantique (Part I)

Précedent – Introduction

Web sémantique « le Web de données » joue un rôle important dans la future de la technologie du web. Il permet aux machines de comprendre automatiquement l’information aux différentes sources de données sur le web. L’histoire du web sémantique a commencé en 2001, lorsque Tim Berners-Lee, l’inventeur du World Wide Web, a proposé un article dans le « Scientific American » sur l’évolution du Web existent à un web sémantique1. Il a exprimé une vision du web sémantique, que les machines peuvent être capable d’analyser toutes les données sur le Web. En utilisant le système de métadonnées formelles, les machines peuvent comprendre facilement ces données pour gérer les taches (trouver, partager, combiner) sur le web2.

L’evolution du web

Schema l’evolution du web

Schema l’evolution du web

En 2009, Nova Spivack a proposé un schéma pour illustrer l’évolution du web à partir du web 1.0 au web 4.03. Les explications en detail de cette evolution4 comme ci-dessous :

  • Web 1.0 (World Wide Web)
    • Pages Web reliés par liens hypertextes
    • Accéder aux pages web en ligne sur l’internet grâce à un navigateur (Mozilla, IE)
    • A l’origine du Web :
      • HTML 1.0 (1992) HyperText Markup Language
      • URL (1994) Uniform Resource Locator
    • web statique, qui a évolué vers un web dynamique (pages générées par des outils, à partir de bases de données par exemple)
    • Introduction de langages de script, navigateur Web plus riches (par exemple Netscape + javascript, 1996)
  • Web 2.0 (Web actuel)
    • Permettre aux utilisateurs d’interagir aux réseaux sociaux sur le web
    • Les technologies du web 2.0 : AJAX (Asynchronous JavaScript XML), RIA (Rich Internet Application)
  • Web 3.0 (Web Sémantique)
    • Le Web sémantique désigne un ensemble de technologies visant à rendre le contenu des ressources du Web accessible et utilisable par les programmes et agents logiciels, grâce à un système de métadonnées formelles, utilisant notamment la famille de langages développés par le W3C5
    • Information traitable par des machines (différentes de celles qui ont généré cette information)
    • Infrastructure basée sur les méta-données (données sur les données)
    • Sémantique formelle, possibilité de ”raisonner”, de prouver automatiquement
    • Lien avec XML : support pour les types XML, idée commune de la séparation fond/forme, syntaxes à base de XML

Le web sémantique est aussi appelé Web des données

Pile du Web Sémantique6

Le Pile du Web Sémantique

Le Pile du Web Sémantique

Le Pile du Web Sémantique représente une architecture du Web sémantique qui contient quelques étapes en hiérarchie. Les explications de chaque étape comme suit7 :

  • URI
    • URI : Uniform Resource Identifier (août 98), permet d’identifier une ressource (physique ou abstraite) sur le web
      • Les URL : URI qui donnent le moyen d’accéder à la ressource (Ex. : http://www.wikipedia.org/)
      • URN : URI qui permettent d’identifier une ressource par son nom dans un espace de noms (Ex. : urn:isbn:0-395-36341-1)
  • XML : séparation fond/forme
    • XML : eXtensible Markup Language
    • Méta-langage, qui permet de définir des langages de documents
    • Document bien formé : le parenthésage (balises ouvrantes-fermantes) est correct
    • Document valide : conforme à un schéma, défini par une DTD, un XML-schema
    • Internationalisation (Unicode)
  • RDF et RDF-Schema
    • RDF : Resource Description Framework
    • Cadre pour décrire des données sur le web
    • Triplets (sujet, propriété, valeur). Le sujet est toujours une ressource (URI)
    • Les triplets peuvent être sérialisés en XML
    • RDF-schema = RDF vocabulary description language
    • Le langage RDF-schema permet donc de décrire un vocabulaire RDF spécifique à un domaine.
  • Ontologie
    • Une ontologie est l’ensemble structure des termes et concepts représentant le sens d’un champ d’informations
    • Le langage de description d’ontologie du W3C est OWL : Web Ontology Language
  • SPARQL
    • est un langage de requête et un protocole qui permettra de rechercher, d’ajouter, de modifier ou de supprimer des données RDF disponibles dans le Web à travers l’Internet

Suivant – Google Knowledge Graph (Part II)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s